Sadikakeskes

 

Sadika Keskes est née le 20 avril 1960 à Sfax, a fait ses études aux Beaux Arts de Tunis et a suivi une formation de maître-verrier à Murano, près de Venise. A son retour d’Italie, elle s’est ensuite dévouée à la renaissance du verre soufflé en Tunisie, activité qui avait été abandonnée depuis le XIVe siècle.

En 1984, elle installe son premier four. Ses productions rencontrent un vif succès par la diversité des formes et des couleurs. Imprégnée du riche patrimoine de ses ancêtres, Sadika a entrepris des recherches qui lui ont permis de réintroduire dans son atelier les techniques de fabrication du verre punique et des collections diversifiées.

En 1993, Sadika crée sa première société de verre soufflé à Gammarth, sur les côtes de Carthage. Entourée des souffleurs qu’elle a formés, elle a ouvert les portes de son atelier aux connaisseurs, aux passionnés des arts du feu et à un public de tous horizons venu y admirer objets décoratifs en verre soufflé, montés sur argent martelé ou filigrané, luminaires, lampes de jardin, art de la table, etc. Ces produits sont exposés dans une salle de vente construite dans la pure tradition architecturale tunisienne, agrandie et rénovée en 2009.

En 2001, la création d’un centre de Réhabilitation des Métiers d’Art a permis à Sadika de développer autour d’elle un réseau d’artisans de différentes régions de Tunisie. Ferronniers, tisserands, céramistes, bijoutiers, etc., ont mis leur savoir faire au service d’un design plus contemporain sous le regard critique et innovateur de Sadika.

Parallèlement à son activité artisanale, ce centre abrite un espace d’art où sont exposés des sculptures en cubes de verre soufflé, des bas-reliefs en pâte de verre, des objets précieux en série limitée qui témoignent de l’activité de Sadika dans le domaine de l’art.

Sadika Keskes est née le 20 avril 1960 à Sfax, a fait ses études aux Beaux Arts de Tunis et a suivi une formation de maître-verrier à Murano, près de Venise. A son retour d’Italie, elle s’est ensuite dévouée à la renaissance du verre soufflé en Tunisie, activité qui avait été abandonnée depuis le XIVe siècle.

En 1984, elle installe son premier four. Ses productions rencontrent un vif succès par la diversité des formes et des couleurs. Imprégnée du riche patrimoine de ses ancêtres, Sadika a entrepris des recherches qui lui ont permis de réintroduire dans son atelier les techniques de fabrication du verre punique et des collections diversifiées.

En 1993, Sadika crée sa première société de verre soufflé à Gammarth, sur les côtes de Carthage. Entourée des souffleurs qu’elle a formés, elle a ouvert les portes de son atelier aux connaisseurs, aux passionnés des arts du feu et à un public de tous horizons venu y admirer objets décoratifs en verre soufflé, montés sur argent martelé ou filigrané, luminaires, lampes de jardin, art de la table, etc. Ces produits sont exposés dans une salle de vente construite dans la pure tradition architecturale tunisienne, agrandie et rénovée en 2009.

En 2001, la création d’un centre de Réhabilitation des Métiers d’Art a permis à Sadika de développer autour d’elle un réseau d’artisans de différentes régions de Tunisie. Ferronniers, tisserands, céramistes, bijoutiers, etc., ont mis leur savoir faire au service d’un design plus contemporain sous le regard critique et innovateur de Sadika.

Parallèlement à son activité artisanale, ce centre abrite un espace d’art où sont exposés des sculptures en cubes de verre soufflé, des bas-reliefs en pâte de verre, des objets précieux en série limitée qui témoignent de l’activité de Sadika dans le domaine de l’art.

contacts:

sadika.keskes@yahoo.fr